Appeler à marcher ensemble, chacun dans sa fonction.

Publié le par Roger

Appeler à marcher ensemble, chacun dans sa fonction.

 

Comme membre du Corps de Christ, et faisant partie de l'Église de Jésus-Christ nous sommes appeler à marcher ensemble, donc nous devons être attentif à l'Esprit de Dieu pour notre fonction dans le Corps de Christ, mais nous devons aussi être attentif à ceux qui nous entour, nous voyons dans les membres de notre corps une coordination pour direction pour accomplir un certain travail, il est de même dans le Corps de Christ.

Chaque membre reçoit une direction pour une fonction, mais si un membre rejette un autre membre, ou si un membre commence à faire une fonction qui bloque un autre membre, notre main peut-être un membre utile, mais si notre main commence a faire des fonction contraire au bon fonctionnement du travail à accomplir, quand viendrais le temps pour une jambe d'avancer dans sa fonction la main retiendrais la jambe pour qu'elle avance.

Donc dans le Corps de Christ, nous devons accomplir notre fonction, mais aussi être attentif à la fonction de l'autre, et surtout ne pas le bloquer l'autre dans sa fonction.

Beaucoup après avoir reçu une fonction dans le Corps de Christ, et avoir reçu une certaine reconnaissance pour leur ministère vont au-delà de ce qu'il sont appeler à faire dans leur fonction, devienne orgueilleux, et jaloux de d'autre qui sont appeler à certain ministère, vont les ignorer ou même vont faire de tout de leur pouvoir pour les bloquer.

Quand nous sommes appeler à accomplir un ministère dans l'Église ce sont des personnes que nous devons nous tenir loin d'eux si nous voulons accomplir notre fonction, car ils deviennent des instruments sensible pour l'ennemi de l'Église, après avoir été des membres utile, ils devienne des instruments pour bloquer d'autre.

Quand chacun est à sa place dans le Corps de Christ dans l'Église pour accomplir son ministère, selon sa limite tout fonctionne bien, mais si les uns commence à ignorer d'autre membres, d'autre fonction, alors tout tombe en morceaux et l'oeuvre que Christ à préparer devient un échec pour cet endroit.

Nous voyons beaucoup de ministères tomber à cause de l'orgueil qui ignore les autres et qui sont centrer sur eux même et qui ne reçoive plus des autres, c'est comme si la bouche ce fermais pour recevoir toutes nourriture, la bouche est utile pour certaine fonction, mais si elle refuse de la nourriture tout le corps en seras affecter.

Il y a beaucoup de faux enseignements dans l'Église parce que beaucoup ce sont mit en enseigner comme docteur, alors qu'ils ont jamais reçu ce ministère d'enseignant, ils enseigne selon leur pensées, mais n'ont jamais reçu cet chose du Saint-Esprit, il faut savoir qu'il y a le ministère de pasteur et de docteur, beaucoup peuvent être appeler comme pasteur, mais qui ne sont pas appeler à être docteur, comme dans les écoles, il y a des personnes qui enseigne dans la primaire et d'autre dans des écoles secondaire.

Il faut savoir que dans contexte quand les épîtres ont été écrit, il y avait des milliers de chrétiens dans certaines ville, et qu'il y avait beaucoup de nouveau converties, alors les pasteurs ce retrouvait parmi les petits groupes de convertie pour leur enseigner les choses élémentaire, primaire, alors qu'il y avait de l'enseignement donner par les apôtres et les docteurs lors des réunions de toute l'église local.

Hébreux 5 : 11 au sujet duquel nous avons beaucoup de choses à dire et qui sont difficiles à expliquer, puisque vous êtes devenus paresseux à écouter.

12 Car lorsque vous devriez être des docteurs, vu le temps, vous avez de nouveau besoin qu’on vous enseigne quels sont les premiers rudiments des oracles de Dieu, et vous êtes devenus tels, que vous avez besoin de lait et non de nourriture solide ;

13 car quiconque use de lait est inexpérimenté dans la parole de la justice, car il est un petit enfant ;

14 mais la nourriture solide est pour les hommes faits, qui, par le fait de l’habitude, ont les sens exercés à discerner le bien et le mal.

Chapitre 6

1 C’est pourquoi, laissant la parole du commencement du Christ*, avançons vers l’état d’hommes faits, ne posant pas de nouveau [le] fondement de la repentance des œuvres mortes et de la foi en Dieu,

2 de la doctrine des ablutions et de l’imposition des mains, et de la résurrection des morts et du jugement éternel.

3 Et c’est ce que nous ferons, si Dieu le permet.

4 Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, et qui ont goûté du don céleste, et qui sont devenus participants de l’Esprit Saint,

5 et qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les miracles du siècle à venir,

6 et qui sont tombés, soient renouvelés encore à la repentance, crucifiant pour eux-mêmes le Fils de Dieu et l’exposant à l’opprobre.

7 Car la terre qui boit la pluie qui vient souvent sur elle, et qui produit des herbes utiles pour ceux pour qui elle est aussi labourée, reçoit de Dieu de la bénédiction ;

8 mais si elle porte des épines et des chardons, elle est réprouvée et près de la malédiction, et sa fin est d’être brûlée.

Il y a toute sortes de doctrine aujourd'hui dans l'Église qui ne vienne pas de l'enseignement des apôtres, mais de des raisonnements, qui détourne de vérité.

Nous voyons apparaître des enseignements dans des milieux charismatique qui sont contraire à l'enseignement des apôtres, la doctrine de prospérité et de la pensée positive.

Dieu est souverain, mais pas nous, Dieu pourvoit à nos besoin, mais nous promet pas la richesse, mais tout selon sa volonté.

1Cor 12 : 27 Or vous êtes le corps de Christ, et [ses] membres chacun en particulier.

28 Et Dieu a placé les uns dans l’assemblée : — d’abord des apôtres, en second lieu des prophètes, en troisième lieu des docteurs*, ensuite des miracles**, puis des dons de grâce de guérisons, des aides, des gouvernements, [diverses] sortes de langues.

29 Tous sont-ils apôtres ? Tous sont-ils prophètes ? Tous sont-ils docteurs ? Tous [font-ils] des miracles* ?

30 Tous ont-ils des dons de grâce de guérisons ? Tous parlent-ils en langues ?

v.28* : docteur, maître qui enseigne. — v. 28** et 29 : litt.: puissances.

Il y a un danger quand les personnes sont centrer sur nous, et que nous avons un ministère reconnue de commencer à agir dans une autre fonction que nous sommes pas appeler beaucoup ont parti des écoles d'enseignement, alors qu'ils n'était pas appeler à l'enseignement, il y a un danger de rentré dans une fonction qui n'ait pas la notre et par la suite de bloquer ceux qui sont appeler dans cet fonction.

Quand, nous centrons sur nous, nous devenons un danger pour ceux qui sont autour de nous, pour ne plus les voir, mais ne voir que notre ministère et même aller au-delà de notre fonction.

Quand, il y a une unité et tous fonctionne selon leur fonction tout l'ensemble du corps prend des forces pour le bon fonctionnement et mener le bon combat, non le mauvais combat, les uns contre les autres ou tout l'ensemble du corps devient bloquer pour le bon fonctionnement et pour l'avancement de l'Église dans une progression.

Nous devons tous marcher ensemble dans le même Esprit chacun selon leur fonctions, non en ce détruisant.

Paul dit dans Galates 5 : 15 Mais si vous vous mordez et dévorez les uns les autres, prenez garde que vous soyez détruits les uns par les autres.

16 Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair.

V 19 :Car les oeuvres de la chair sont évidentes, lesquelles sont l'adultère, la fornication, la souillure, l'impudicité,

5:20L'idolâtrie, l'empoisonnement, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les colères, les disputes, les divisions, les sectes,

5:21Les envies, les meurtres, les ivrogneries, les gourmandises, et les choses semblables à celles-là ; au sujet desquelles je vous prédis, comme je vous l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le Royaume de Dieu.

5:22Mais le fruit de l'Esprit est la charité, la joie, la paix, un esprit patient, la bonté, la bénéficence, la fidélité, la douceur, la tempérance.

5:23 Or la Loi ne condamne point de telles choses.

5:24Or ceux qui sont de Christ, ont crucifié la chair avec ses affections et ses convoitises.

5:25Si nous vivons par l'Esprit, conduisons-nous aussi par l'Esprit.

5:26Ne désirons point la vaine gloire, en nous provoquant l'un l'autre, et en nous portant envie l'un à l'autre.

 

Roger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

milliearuna 04/03/2011 08:54


Merci Roger pour ce partage. Je suis tout à fait ok avec ce que tu dis. milliearuna