Pâque ou Pâques ? Quelques questions à un messianique sur la signification spirituelle de la Pâque selon la Bible

Publié le par Roger

Pâque ou Pâques ? Quelques questions à un messianique sur la signification spirituelle de la Pâque selon la Biblelinkhttp://www.blogdei.com/14030/paque-ou-paques-quelques-questions-a-un-messianique-sur-la-signification-spirituelle-de-la-paque-selon-la-bible/

 

Marcel Marhuenda, tu es un membre éminent de l’AFJM, qu’est-ce donc?

Je suis effectivement membre de l’AFJM, membre du bureau et responsable pendant plusieurs années de la mise en place des Conventions annuelle. Cette année c’est l’ADD de Dijon qui s’en occupe, car, entre autre, je ne pouvais plus le faire, faute de temps actuellement… L’AFJM signifie Alliance Francophone des Juifs Messianiques, pour cela voir notre site Yechoua.com.

Nous fêtons pâques ce week-end… Pourquoi la chrétienté y met-elle un « s », il y en aurait donc plusieurs?

Le mot Pâque vient de pessah (prononcé pessar) et qui signifie passer par-dessus… Je pense d’ailleurs que l’origine étymologique du mot « passer » en français vient de l’hébreu pessar, mais les dictionnaires étymologiques s’arrêtent en général au Grec et au Latin, ils ne vont pas plus loin… Dans la langue française on écrit Pâques à cause des deux Pâques, celle de l’Ancienne Alliance et celle de la Nouvelle Alliance… Mais dans la Bible, Pâque s’écrit au singulier dans l’AA et dans la NA:

« C’était la préparation de la Pâque, et environ la sixième heure. Pilate dit aux juifs: voici votre roi. » (Jean 19:14) « Après l’avoir saisi et jeté en prison, il le mit sous la garde de quatre escouades de quatre soldats chacune, avec l’intention de le faire comparaître devant le peuple après la Pâque. » (Actes 12:4) « Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. » (1Co 5:7) « C’est par la foi qu’il fit la Pâque et l’aspersion du sang, afin que l’exterminateur ne touchât pas aux premiers-nés des Israélites. » (Heb 11:28)

Quelle est alors la signification spirituelle de la pâque juive?

La Pâque Juive ou plutôt selon la Bible, la Pâque de l’Eternel (Ex 12:11: « Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main; et vous le mangerez à la hâte. C’est la Pâque de l’Eternel ») signifie que quand Dieu voyait le sang de l’agneau pascal sur les portes de la maison des hébreux, et même chez les Egyptiens qui l’on fait, Il passait par dessus cette maison sans détruire le premier né. Dans la Nouvelle Alliance, quand Dieu voit le sang de l’Agneau de Dieu qui ôte les péchés du monde sur la porte de notre cœur, c’est-à-dire le sang de Yéchoua’, ou Jésus en Français, Il passe et passera par-dessus nous et nous épargnera au jour du jugement… (1Jean 1:7: « Mais SI nous marchons dans la lumière, comme Il est lui-même dans la lumière, alors nous sommes mutuellement en communion et le sang de Jésus son fils nous purifie de tout péché »).

Devons-nous continuer de fêter les fêtes chrétiennes traditionnelles, pour ne pas laisser la laïcité les étouffer ou devons-nous revenir au modèle biblique seul?

Je pense que si les Chrétiens veulent se souvenir du jour de Pâque (quoique que chaque fois que l’on prend le repas du Seigneur, on se souvient de la Pâque puisque l’on fait cela en mémoire de Lui, de Sa mort, de Sa résurrection…), il serait préférable alors de ne considérer que la Parole de Dieu et non pas le calendrier Grégorien catholique qui a changé la date… Le jour de Pâques c’est le 14e jour du mois de Nissan selon la Parole de Dieu, et le plus simple est de suivre le calendrier Hébreu et non le calendrier de Rome… Dans la tradition catholique Romaine : Pâques est célébré toujours un dimanche, après le 14e jour du premier mois lunaire du printemps, donc le dimanche après la première pleine lune advenant pendant ou après l’équinoxe de printemps. Voici ce qu’affirme la Bible en Levitique 23:5 : « Le premier mois (Nisan ou Aviv, càd printemps), le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l’Eternel. »

Donc cela peut être n’importe quel jour de la semaine et non un dimanche. Aussi, comme une des missions des Juifs et des non Juifs est d’annoncer le salut en Jésus aux Juifs, comment leur parler de la Parole immuable de Dieu si des « chrétiens » ont changés les dates ? L’apôtre Paul a dit: « Car, bien que je sois libre à l’égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre. Avec les juifs, j’ai été comme juif, afin de gagner les juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi quoique je ne sois pas moi-même sous la loi, afin de gagner ceux qui sont sous la loi; avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ, afin de gagner ceux qui sont sans loi. J’ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns… » (1Co 9)

Existe-t-il un risque de tomber dans un nouveau légalisme, dans la mode judaïsante actuelle?

Oui en effet. Annoncer aux Juifs le salut en Yéchoua’ d’une manière Juive, c’est bien, mais c’est un terrain glissant et certains y ont glissés. A force d’aller dans ce sens, ils sont revenus à l’Ancienne Alliance ou même dans la tradition rabbinique et ainsi, quelques-uns même aujourd’hui sont de retour à la synagogue ou sont devenus Juifs.

A l’AFJM, nous sommes contre le retour à l’Ancienne Alliance et contre le retour à la tradition tout en gardant le coté Israélien dans nos Conventions. Comme le dit Jacques Elbaz, le Président actuel de l’AFJM, nous n’avons pas besoin de nous déguiser pour plaire à Dieu…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article